Clinique de Psychothérapie des Laurentides

349 rue Labelle - Bureau 103

Saint-Jérôme, Québec, J7Z 5L2

1-855-875-2275

Concernant la sécurité des dossiers des patients

Henri Labelle, Travailleur Social et Psychothérapeute, est la seule personne autorisée à lire et répondre aux demandes par courriel. Il en est de même pour les messages vocaux. Aucune information transmise lors des séances de thérapie n'est stockée sur internet. Nous privilégions l'utilisation de dossiers en papier sous clé.

La bâtisse où est installé le bureau de consultation et où les dossiers des clients sont stockés de façon confidentielle est munie d'une alarme reliée à une centrale. Les dossiers des patients doivent obligatoirement être conservés pour un minimum de 5 ans après le dernier contact (selon le code de déontologie).

Concernant les informations transmises via le site web

Ce site WEB utilise un système d'encryption des données des plus performants (256 bits). Vous devriez voir dans la barre d'adresse de votre navigateur la présence d'un certificat de sécurité ainsi que d'une adresse sécurisée (httpS).

Seul Henri Labelle peut consulter les courriels que vous envoyez via les formulaires de contact sur ce site. C'est lui-même qui y répondra. Le contenu de vos échanges par courriel est archivé sur un serveur sécurisé.

Notez que nous utilisons l'outil Google Analytics ou un similaire pour obtenir une vue d'ensemble de l'utilisation faite du site web. Les données recueillies sont brutes et seul Henri Labelle y a accès. Aucune information, même dépersonnalisée, ne sera vendue à des tiers. Nous consultons ces statistiques occasionnellement pour améliorer l'expérience d'utilisation du site web.

Confidentialité et risques pour la sécurité

Aucune information ne peut être transmise à un proche ou un tier sans une approbation écrite ou verbale de votre part. Les seules exceptions à cette stricte règle de confidentialité sont les suivantes:

 

  • Danger imminent pour le patient lui-même ou pour autrui (homicide, suicide, violence, etc.);

  • Si la sécurité ou le développement d'une personne mineure est en jeu;

  • Lors d'une inspection professionnelle ou l'examen d'une plainte par les ordres professionnels des travailleurs sociaux et des psychologues;

  • Si un tribunal nous y oblige.


Dans ces situations, seules les informations nécessaires seront transmises aux personnes requises. Cette obligation fait partie des codes de déontologie des travailleurs sociaux et des psychologues.

Si vous avez des questions concernant la confidentialité qui n'ont pas été traitées ici, n'hésitez pas à nous contacter.

Mise à jour: mars 2018.

Confidentialité

Voici notre politique de confidentialité